Mercredi , 1 Décembre 2021
Un objet non identifié tombe sur Limoilou

Limoilou: c’est une bombe artisanale qui a fait des dégâts

(Québec) L’objet qui a transpercé le toit d’une automobile et fracassé plusieurs fenêtres d’un immeuble à logements du secteur Limoilou en fin de semaine a finalement été identifié. Il s’agit d’une bombe artisanale, communément appelée pipe bomb.

Il a fallu seulement quelques heures aux artificiers de la Sûreté du Québec, mercredi matin, pour élucider le mystère qui entourait cette affaire. À la demande de la police de Québec, les techniciens en explosifs ont ratissé les lieux autour du 675, rue des Peupliers Est du secteur Limoilou. Ils y ont trouvé d’autres fragments de l’objet. Certains se trouvaient à plus de 50 pieds du lieu de l’explosion.

On savait déjà que deux automobiles et plusieurs fenêtres, au moins quatre de l’immeuble situé le plus près, avaient subi des dommages. Mercredi, les artificiers ont trouvé, notamment, des fragments plantés dans un arbre. Un des locataires du bâtiment endommagé a même retrouvé un bout de métal dans son appartement. Celui-ci a été propulsé à travers la porte donnant sur le balcon pour s’enfoncer dans un mur.

Peu avant 1h dans la nuit de vendredi à samedi, des résidents du secteur ont entendu un bruit de détonation. Le lendemain, Gérard Champagne, concierge de l’immeuble touché, découvrait les dommages à son automobile. S’y trouvait un trou de la dimension d’un ballon de soccer. Un éclat de bombe a aussi fracassé la vitre latérale d’une automobile voisine.

Dès cet instant, tous se questionnaient sur l’origine du trou dans le toit de la voiture de M. Champagne. S’agissait-il d’un morceau d’avion tombé en vol ou d’un corps céleste? Mais l’explication était toute terrestre.

Limoilou: c'est une bombe artisanale qui a fait des dégâtsLe principal intéressé trouve aujourd’hui la situation bien moins drôle depuis qu’il en connaît la cause réelle. «C’est inquiétant. On se demande toujours pourquoi, dit l’homme de 70 ans, sans histoire, qui prendra sa retraite dans deux mois. Il va falloir payer une prime de risque à celui qui va me remplacer», a-t-il quand même blagué. Il se dit heureux que personne n’ait été blessé. Il devra maintenant racheter un autre véhicule puisque le sien est une perte totale.

De son côté, la police de Québec cherche maintenant à savoir qui aurait pu bricoler l’engin. «Nous pensons que monsieur [Champagne] n’est pas visé», explique l’agente Catherine Viel. Les gens impliqués auraient porté leur choix au hasard sur l’automobile du septuagénaire pour y déposer la bombe.

«Nous demandons l’aide du public, poursuit la policière. Par chance, personne n’a été blessé. Cependant, c’est un crime qui aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves», signale-t-elle. Tout renseignement peut être transmis au 418 641-2447.

*****

Et un peu de sucre en poudre…

Fabriquer une bombe artisanale paraît aussi facile que cuisiner le pouding à l’arsenic d’Amonbofis dans Astérix et Cléopâtre. Même plus encore. En effet, oubliez les ingrédients introuvables comme les gouttes de ciguë et la bave de sangsue. Les «recettes maison» trouvées sur le Web sont dignes du défunt cours d’économie familiale du secondaire. Un peu de ceci, un peu de cela et le tour est joué.

Sur un des sites dénichés, la pipe bomb est décrite comme la plus polyvalente. Essentiellement, elle est composée d’un bout de tuyau soudé aux extrémités. Elle est ensuite garnie d’un mélange explosif. Au goût, vous pouvez y ajouter des clous ou des éclats de verre. Enfin, vous y insérez une mèche ou installez un détonateur électrique. Simple et sécuritaire, signale-t-on.

Source: http://www.lapresse.ca/


Agrandir le plan

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.