Mercredi , 28 septembre 2022
Le grand-père de 86 ans meurt une heure avant une partie de sexe

Le grand-père de 86 ans meurt une heure avant une partie de sexe

En date du 16 décembre 2013.

Nevada, États-Unis.

Johnny, 86 ans, était veuf depuis onze ans mais toujours vert. Grâce à un jeu télévisé américain, il a gagné un “plan à trois” dans un bordel fameux : le Bunny Ranch (Nevada). Mais il est mort une heure avant de passer dans le lit de ces dames.

“Envoyez mon grand-père en l’air” est une séquence aussi populaire qu’élégante du très suivi “Howard Stern Show”. Le principe est simple : des personnes âgées s’affrontent pour gagner une nuit dans une célèbre maison de passe du Nevada : le Bunny Ranch.

Au cours d’un épisode récent, au mois d’octobre, c’est Johnny Orris, 86 ans, qui avait décroché la timbale et le droit d’aller passer quelques heures entre les… mains des professionnelles de ce claque connu de la côte Est à la côte Ouest des Etats-Unis.

“Superbowl du sexe”

Pas de fausse pudeur chez Johnny. L’homme assumait sans rougir les démons qui le taraudaient toujours en dépit du poids des ans. En l’occurence, le senior avait de quoi être joyeux puisque deux prostituées devaient s’occuper de lui : la blonde Caressa Kisses (sans doute un pseudo…) et la brune Rain Riches.

Le papy ne cachait pas sa joie et évoquait dans son entourage l’approche du “plus beau jour de sa vie” quelques jours avant la date fatidique. Mais le “Superbowl du Sexe” – la formule est de son petit-fils Hif – n’aura jamais lieu pour Johnny.

Il trépasse avant la maison de passe

La semaine dernière, quelques heures avant de se rendre au lupanar, Johnny se rend dans un restaurant non lon du Bunny Ranch, dans un lieu baptisé Harveys Lake Tahoe, en compagnie de son petit-fils, décidément très prévenant. Gai comme un pinson, Johnny fait preuve d’un bel appetit.

Hélas. A peine avait-il avalé quelques bouchées d’un roboratif bifteck, il manifeste des signes physiques inquiétants. C’est un morceau qui ne passe manifestement pas. En quelques instants, Johnny est terassé. Malgré les soins qui lui sont prodiguées, il ne peut être réanimé. Son petit -fils Ed est désolé : “Il était plein de vie” a t-il confié lors d’une interview rapportée par le New York Daily News.

Source: directmatin.fr

NDLR: Oups. pauvre Papy

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.