La récupération par l’armée américaine d’un ovni abattu au-dessus de l’Alaska se déroule dans des conditions difficiles

La récupération par l’armée américaine d’un ovni abattu au-dessus de l’Alaska se déroule dans des conditions difficiles

L’effort américain de récupération d’un objet qui a été abattu au-dessus de l’Alaska la semaine dernière est confronté à des conditions météorologiques difficiles.

L’objet a été abattu le 10 février par un avion de chasse F-22 près de Deadhorse, en Alaska, situé près de la frontière canadienne, a indiqué le Commandement nord des États-Unis.

« Les opérations de récupération se poursuivent aujourd’hui près de Deadhorse, en Alaska », a déclaré l’U.S. Northern Command dans un communiqué transmis aux médias samedi.

« Nous n’avons pas d’autres détails pour le moment sur l’objet, y compris ses capacités, son but ou son origine ».

L’état de la mer le 10 février « a permis des activités de plongée et de véhicules sous-marins sans pilote (UUV) et la récupération de débris supplémentaires du fond de la mer », a déclaré le Northern Command à Reuters. « Le public peut voir les navires de la marine américaine se déplacer vers et depuis le site lors des activités de déchargement et de réapprovisionnement. »

Dimanche matin, les températures à Deadhorse étaient de -30 degrés Celsius avec des vents de 25 km/h, faisant encore baisser les températures. Deadhorse est situé près de Prudhoe Bay, qui fait partie de l’océan Arctique, à l’intérieur du cercle polaire.

D’ici dimanche soir, les températures devraient atteindre -36 degrés avec des vents de 8 à 15 km/h.

L’objet non identifié était approximativement de la taille d’une voiture et n’avait pas la capacité de manœuvrer, a déclaré le porte-parole du Conseil national de sécurité, John Kirby, lors d’une conférence de presse vendredi. Kirby a noté que l’objet était plus petit que le ballon de surveillance chinois qui avait été abattu une semaine plus tôt près de la Caroline du Sud.

Le Pentagone a déclaré qu’une partie importante du ballon avait déjà été récupérée ou localisée, ce qui laisse penser que les responsables américains pourraient bientôt disposer de plus d’informations sur les capacités d’espionnage chinoises à bord.

Le Pentagone a déclaré que le NORAD avait initialement détecté l’objet au-dessus de l’Alaska vendredi.

Les avions de chasse américains de la base interarmées d’Elmendorf-Richardson, en Alaska, ont surveillé l’objet lorsqu’il a traversé l’espace aérien canadien, où des CF-18 et des CP-140 canadiens ont rejoint la formation, ont indiqué les responsables.

« Un F-22 américain a abattu l’objet en territoire canadien, à l’aide d’un missile AIM 9X, après une étroite coordination entre les autorités américaines et canadiennes », a également déclaré le porte-parole du Pentagone, le général de brigade Patrick Ryder, dans un communiqué.

Pendant ce temps, les avions de chasse américains ont abattu samedi un autre objet au-dessus du territoire du Yukon, au Canada, situé à côté de l’Alaska. Peu de détails ont été fournis sur cet objet également.

Peu de détails jusqu’à présent

Au cours de la conférence de presse, Kirby a déclaré qu’il ne pouvait pas fournir beaucoup de détails sur l’objet, notamment s’il s’agissait d’un ballon ou non.

« Je ne vais pas parler au nom du Pentagone. Je peux vous dire que le président ne regrette pas la façon dont nous avons traité le premier ballon », a déclaré Kirby.

« Tout d’abord, il s’agit de comparer des pommes et des oranges en termes de taille. Comme je l’ai dit, il avait la taille d’une petite voiture et il survolait une zone très peu peuplée. Mais, plus important encore, il se trouvait au-dessus de l’eau lorsque nous avons ordonné son abattage, comme nous l’avons fait pour le dernier », a-t-il poursuivi.

Kirby a ajouté que le champ de débris attendu de l’objet semble être « beaucoup plus petit » que celui du ballon de surveillance chinois. Le ballon a traversé une grande partie des États-Unis, tandis que les responsables ont déclaré plus tard qu’il s’était déplacé près de plusieurs bases militaires américaines.

Le ballon de l’Alaska « est entré dans l’espace aérien américain le 9 février, nous avons envoyé des avions pour évaluer ce qu’il était, la décision a été prise qu’il représentait une menace raisonnable pour le trafic aérien civil, le président a donné l’ordre de l’abattre, et nous l’avons abattu », a également déclaré Ryder aux côtés de Kirby.

Le ballon se dirigeait vers le nord-est avant d’être abattu, a précisé M. Ryder.

Sources: The Epoch Times, Traduction par Aube Digitale

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.