La galaxie la plus lumineuse de l'Univers découverte

La galaxie la plus lumineuse de l’Univers découverte

En date du 26 mai 2015.

Une galaxie émettant une lumière comparable à celle de 300 mille milliards de soleils a été détectée par des chercheurs de la Nasa. Cette galaxie, située à quelques 12.5 milliards d’années-lumière, est la plus lumineuse connue à ce jour.

La galaxie la plus lumineuse de l’Univers vient d’être découverte : sa lumière équivaut à celle qui serait produite par 300 mille milliards de soleils. L’astrophysicien Chao-Wei Tsai (Laboratoire Jet Propulsion, Californie, États-Unis) et son équipe de la Nasa ont réussi à la détecter à l’aide du télescope Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE).

Autre point notable : cette galaxie est particulièrement ancienne. Et pour cause, puisqu’elle est située dans l’Univers lointain, à 12,5 milliards d’années-lumière de la Terre. En d’autres termes, la lumière de cette galaxie captée par le télescope WISE a été émise il y a 12.5 milliards d’années. Soit seulement quelques 1.3 milliards d’années après la naissance de l’Univers (l’âge de l’Univers est actuellement estimé à 13.77 milliards d’années).

Le rayonnement émis par cette galaxie, baptisée WISE J224607.57-052635.0, est situé dans la gamme infrarouge du spectre lumineux. Elle appartient à un groupe d’objets récemment découverts et nommés ‘ELIRGs’, soit ‘Extremely Luminous Infrared Galaxies’ (galaxies infrarouges extrêmement lumineuses).

Comment expliquer la faramineuse intensité lumineuse de cette galaxie ? Tsai et ses collègues supposent que ce phénomène s’explique par la présence d’un gigantesque trou noir situé en son sein de la galaxie. Ce trou noir géant chauffe le disque de gaz et de matière qui l’environne à des températures de plusieurs millions de degrés. Résultat : le disque émet de grandes quantités de rayonnement, situés dans le domaine du visible, visibles, de l’ultraviolet et des rayons X. Ces rayonnements sont alors bloqués par la gangue de poussière environnante, ce qui a pour effet de produire une gigantesque émission de lumière infrarouge.

Des travaux sont actuellement en cours afin d’estimer précisément la masse de ce trou noir. Il pourrait avoisiner le millier de milliards de masses solaires.

Ce résultat présente du coup un intérêt supplémentaire : il démontre que des trous noirs très massifs ont été capables de se former très tôt dans l’histoire de l’Univers.

Notons que lors de cette étude, les chercheurs ont découvert au total 20 ELIRGs. Ces galaxies n’avaient pas été découvertes avant, notamment du fait de leur éloignement dans l’Univers.

Cette étude a été publiée le 22 mai 2015 dans la revue The Astrophysical Journal, sous le titre “The Most Luminous Galaxies Discovered by WISE“.

Sources: Wikistrike, journaldelascience.fr

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.