HAUNTERS: THE ART OF THE SCARE CÉLÈBRE HALLOWEEN ET LES MAISONS HANTÉES

HAUNTERS: THE ART OF THE SCARE CÉLÈBRE HALLOWEEN ET LES MAISONS HANTÉES

Quel genre de personnes passent leurs mois d’octobre à terrifier des membres innocents du public? Le nouveau documentaire Haunters: The Art of the Scare répond à cette question.

Haunters: The Art of the Scare
La réalisateur Jon Schnitzer a obtenu un accès sans précédent aux coulisses de certaines des maisons hantées les plus populaires et les plus controversées et plonge les spectateurs dans la vie de Shar Mayer, Donald Julson, concepteur de labyrinthes traditionnels et de l’infâme Russ McKamey, qui crée la maison hantée full-contact le plus extrême de tous les temps … dans son propre jardin. Si vous voulez faire face à vos pires craintes, il suffit de signer le formulaire du McKamey Manor et de vous inscrire à la longue liste d’attente!

Haunters: The Art of the Scare présente également des entrevue et apparition de légende de l’horreur Jason Blum (Producteur de The Purge, Insidious, Split, Get Out), John Murdy (Universal Hollywood Halloween Horror Nights), Jon Braver (Delusion), Josh Randall (Blackout), Eric Lowther (Haunted Overload), Sylvia and Jen Soska (American Mary & GSN’s HELLEVATOR), Jessica Cameron (Truth or Dare) et autres visionnaires plein de talents.

Après 4 ans de tournage de cette période passionnante dans l’évolution de cette sous-culture, il y avait trop de fantômes et de monstres pour les intégrer dans le film, donc le Blu-Ray et DVD viennent avec 30 minutes supplémentaires de featurettes bonus pour creuser un peu plus le sujet avec John Murdy, Melissa Carbone (Haunted Hayride & Shark Tank), Eric Lowther (Haunted Overload) et d’autres notables de l’industrie.

Sources: TVQC.com, 31 octobre 2017

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.