En Alaska, il pleut d'horribles poissons...

En Alaska, il pleut d’horribles poissons…

En date du 16 juin 2015.

Fairbanks, Alaska, États-Unis.

En Alaska, les poissons tombent parfois du ciel. Dans la deuxième ville de l’Etat, Fairbanks, des spécimens de lamproie arctiques’abattent sur le sol depuis plusieurs semaines… et sont encore en vie lorsque les habitants les récupèrent. Ce parasite longiligne, entre la sangsue et l’anguille, peut atteindre une quarantaine de centimètres. Surnommé «le vampire aquatique», il se nourrit du sang des autres poissons une fois devenu adulte.

Toutefois, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter ou d’évoquer un phénomène surnaturel. La responsable d’une association de pêcheurs, Nancy Sisinyak, citée par le Washington Post, avance une explication bien plus rationnelle :

«Des mouettes ou des goélands vont chercher des lamproies dans la rivière Chena et les laissent tomber en vol. Quand les oiseaux se dessaisissent du poisson, leur bec laisse une marque en forme de V de chaque côté des ouïes.»
Nancy Sisinyak remarque également que ce n’est pas la première fois que des lamproies arctiques tombent ainsi du ciel. Mais il est très rare qu’il en tombe en si grande quantité. Là encore, cette amatrice de pêche a une explication : ces poissons sont de plus en plus nombreux dans la rivière en raison de leur cycle de reproduction.

Les lamproies, qui vivent dans les eaux froides de l’océan Arctique, remontent actuellement les cours d’eau pour procréer. Une femelle peut ainsi pondre jusqu’à 100 000 œufs et meurt peu après. «Beaucoup de gens pensent qu’ils sont vraiment moches, mais pas moi», assure Nancy Sisinyak.

La majorité des habitants sont habitués à voir ces poissons, même s’ils préfèrent les avoir dans leur assiette plutôt que dans leur jardin. En effet, en Alaska, ce mets représente une délicatesse culinaire. Les chefs en raffolent pour leur structure cartilagineuse sans os qui fond dans la bouche une fois cuite.

Sources: Wikistrike, lemonde.fr.

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.