Des éléphants maltraités accros à l'héroïne sortent d'une cure de désintoxication

Des éléphants maltraités accros à l’héroïne sortent d’une cure de désintoxication

En date du 31 juillet 2014.

Chine.

Les animaux aussi peuvent être toxicomanes. C’est le cas de ces quatre éléphants qui viennent de sortir d’une cure de désintoxication.

Capturés en 2005 par des trafiquants de drogue de la province du Yunnan en Chine, ces éléphants maltraités ont été utilisés pour porter de grosses quantités de drogue sur leur dos et passer la frontière entre la Birmanie et la Chine.

Sauf que la drogue n’était pas que sur leur dos. En guise de nourriture, ces animaux ont eu le droit à des bananes remplies d’héroïnes. Le but? Rendre les éléphants plus faciles à contrôler.

Ces pachydermes ont finalement été pris en charge par une équipe de la réserve Wild Elephant Valley (Yunnan, Chine). Après une batterie de tests, les quatre éléphants ont été déclarés « accros à l’héroïne ». Pour les guérir, un an et une cure de méthadone, avec des doses cinq fois plus élevées que celles administrées à un humain, ont été nécessaires. Mais ils sont maintenant « clean ».

L’équipe de la réserve a notamment travaillé pour aider les éléphants à reprendre leurs habitudes dans la nature. « Cela a été un long combat, mais on peut dire qu’ils sont réintégrés parmi les autres éléphants », a expliqué Chen Jiming qui travaille dans la réserve. Les animaux ont ensuite été conduits dans un espace protégé du sud-ouest de la Chine dans laquelle résident 250 autres éléphants sauvages.

Maintenant, « il y a davantage d’éléphants dans la nature chinoise depuis qu’il a été interdit de les tuer dans le pays », a souligné Chen Jiming.

Source: huffingtonpost.fr

NDLR: Pauvres bêtes…

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.