La Chine victime d’une attaque de frelons géants tueurs

La Chine victime d’une attaque de frelons géants tueurs (Mis à jour)

En date du 1 octobre 2013.

La région du Shaanxi, au centre du pays, est la plus touchée par ces attaques de frelons géants. La ville d’Ankang enregistre à elle seule 583 personnes piquées depuis le 1er juillet. Les pompiers ont, quant à eux, déjà neutralisé 300 nids de frelons.

Une attaque pouvant atteindre 200 piqûres

Le frelon géant asiatique voyage en groupe. Les victimes sont souvent pourchassées et piquées par plusieurs frelons. Ces derniers sont attirés par le venin de leurs congénères. C’est pourquoi une même victime peut être piquée à plusieurs reprises. Les piqûres pouvant atteindre le nombre de 200. «J’ai couru et appelé à l’aide, mais les frelons m’ont pourchassé sur environ 200 mètres, et m’ont piqué pendant trois minutes.» raconte Chen Changlin, une des nombreuses victimes qui a pu être soignée à temps.

Une mise en garde des pompiers chinois

Face à cette invasion meurtrière, les pompiers conseillent aux victimes de se faire soigner dès que celles-ci ont été contaminées par le venin plus de dix fois. Quant aux personnes victimes de plus de trente piqûres, une hospitalisation est recommandée. Ces frelons possèdent l’un des plus puissants venins du monde. Sans traitement, une piqûre peut provoquer des arrêts respiratoires ou des insuffisances rénales entraînant pour certains la mort.

Source: http://www.planet.fr

La Chine victime d’une attaque de frelons géants tueurs

Mise à jour: Voici un vidéo de ce petit monstre:


Agrandir le plan

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Un commentaire

  1. Comme le dit si bien le proverbe :
    “Là où l’imbécile chasse l’oiseau de son jardin,
    prétextant que celui ci ose chier sur ses plate-bandes
    et lui chaparder quelques grains;
    le sage lui, offre le gite et le couvert,
    connaissant parfaitement la valeur de cet indispensable auxiliaire”.

    La famine et les répressions sanglantes des révoltes de paysans lors du “Grand bond en avant” de Mao Tsé Tung, ayant causé au moins 35 millions de morts parmi son peuple entre 1958 et 1962, après que celui ci ai décidé d’éliminer tout les oiseaux de son pays, devrait nous rappeler de ne jamais l’oublier.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.