Mercredi , 7 Décembre 2022
Ces lunettes de reconnaissance faciale permettront de stopper les crimes avant qu'ils ne soient commis

Ces lunettes de reconnaissance faciale permettront de stopper les crimes avant qu’ils ne soient commis

En date du 12 mars 2014.

Une société américaine a développé une paire de lunettes qui offre à ses porteurs non seulement un écran interactif et virtuel en 3-D, mais qui peut aussi identifier des visages dans une foule en se référant à des bases de données existantes.

Avec cette fonction de reconnaissance faciale, les lunettes Atheer One permettront à la police d’empêcher que les délinquants ne commettent leurs méfaits, avant même qu’ils ne passent à l’action.

Dans un reportage d’accompagnement, on découvre comment les lunettes auraient pu identifier les poseurs de bombes du Marathon de Boston avant que leurs bombes n’explosent, grâce aux images enregistrées par des caméras dans le quartier. A l’époque, ces images n’avaient pas pu permettre l’arrestation de ces terroristes, parce qu’elles étaient trop floues.

Avec les lunettes d’Atheer Labs, une start-up financée par plusieurs poids lourds de la Silicon Valley, il aurait été possible d’exploiter ces images. Les lunettes sont en effet capables d’identifier des individus sur des photos très dégradées, et dont seuls 40% de l’image sont exploitables.

Selon le fondateur de la société, Allen Yang, la police américaine pourrait être équipée de ces lunettes dans les 2 à 3 prochaines années. La version destinée au public, qui propose en gros les mêmes fonctionnalités que les lunettes interactives de Google, les Glass, sera lancée dès le mois prochain pour le prix de 350 dollars (environ 250 euros) pour la version des lunettes qui fonctionne sur Android, ou de 850 dollars (environ 615 euros) pour la version totalement autonome.

Source: Wikistrike

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.