Bouche d'ombre

Bouche d’ombre

Chronique littéraire de Vincent Deroy.

À un moment où je ne m’y attendais pas du tout, la maison d’édition Casterman m’a contacté afin de sonder mon intérêt à rédiger une chronique concernant une de leurs bandes dessinées dont le titre est “Bouche d’ombre” parue le 2 juillet 2014.. Demander ça à moi? Un petit blogueur? C’est tout un honneur! Surtout d’une maison d’édition mondialement connue comme Casterman.

J’ai répondu avec grand plaisir à cette invitation parce que je m’intéresse aux bandes dessinées depuis mon enfance et qui plus est, celle-ci traite de phénomènes paranormaux et c’est le sujet sur lequel j’anime ce blogue.

Voici donc ma première chronique littéraire sur la bande dessinée qui à pour titre Bouche d’ombre.

Parue au Québec le 2 juillet 2014 aux éditions Casterman, Bouche d’ombre est le premier tome d’une tétralogie créée par Carole Martinez et dessinée par Maud Begon, racontant les aventures de Lou, une jeune lycéenne de Paris qui, pour s’amuser, fait une séance de Ouija avec ses amis qui tourne au drame. Lou se retrouve bien malgré elle dans l’univers des fantômes en plus de devoir gérer son don lui permettant de voir les défunts qu’elle tente d’aider.

C’est bien plus qu’une bande dessinée, c’est une oeuvre d’art en elle-même. Les dessins sont superbes, pleins de petits détails intéressants. Je ne suis pas un spécialiste, mais on dirait que Maud Begon s’est inspirée parfois de Van Gogh dans ses dessins.

Le scénario est très bien conçu et tient le lecteur en haleine jusqu’à la fin. Quand on terminé un livre et qu’on se dit: à quand la suite, c’est bon signe.

Pour ce qui est du réalisme, je me suis permis de faire quelques recherches sur le spiritisme, l’hypnose, l’évocation des esprits et les problèmes connexes qu’il peut y avoir à communiquer avec les esprits. Les auteurs ont dû faire beaucoup de travail de recherche, car vraiment très réaliste: Si vous avez en tête d’essayer le Ouija et l’évocation des esprits, je ne peux vous donner qu’un conseil: Lisez cette bande dessinée, car, c’est vraiment ce qu’il peut arriver. Oui, vous pourriez vous retrouver hanté par des esprits qui parfois n’ont pas du tout le sens de l’humour.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller vivement de lire Bouche d’ombre si vous voulez en savoir plus sur le spiritisme et les fantômes tout en passant un agréable moment avec Lou et ses amis.

Titre: Bouche d’ombre
Année de parution: 2014
Éditions: Casterman
Auteurs: Carole Martinez, Dessins: Maud Begon.
Pour en savoir plus sur cet album sur le site de Casterman
Attention, Cette BD est pour Adulte.

Voici là couverture et un extrait:

Bouche d'ombre

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.