15 agences américaines savaient que le laboratoire de Wuhan essayait de créer la COVID-19

Alors qu’il existe une multitude de preuves sur les origines du COVID-19, le sénateur Rand Paul (R-KY) mène sa propre enquête à ce sujet.

Dans une tribune publiée mardi, Paul écrit que des fonctionnaires de 15 agences fédérales « savaient en 2018 que l’Institut de virologie de Wuhan essayait de créer un coronavirus semblable au COVID-19 ».

Ces fonctionnaires savaient que le laboratoire chinois proposait de créer un virus semblable au COVID 19 et aucun d’entre eux n’a révélé ce stratagème au public. En fait, 15 agences ayant connaissance de ce projet ont toujours refusé de divulguer la moindre information concernant cette recherche alarmante et dangereuse.

Des fonctionnaires représentant au moins 15 agences fédérales ont été informés d’un projet proposé par EcoHealth Alliance de Peter Daszak et l’Institut de virologie de Wuhan. -Rand Paul

Paul parle du projet DEFUSE, qui a été révélé après que DRASTIC Research a mis au jour des documents montrant que la DARPA avait été saisie d’une proposition d’EcoHealth visant à effectuer des recherches sur le gain de fonction du coronavirus des chauves-souris.

Et selon Rand Paul, des fonctionnaires de 15 agences étaient au courant. Bien que le projet n’ait jamais été financé (la DARPA l’a jugé trop dangereux), Rand Paul écrit : « Ce projet, le projet DEFUSE, proposait d’insérer un site de clivage de la furine dans un coronavirus afin de créer un nouveau virus chimérique qui aurait été étonnamment similaire au virus COVID-19. »

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie qu’au moins 15 agences fédérales savaient depuis le début de la pandémie qu’EcoHealth Alliance et l’Institut de virologie de Wuhan cherchaient à obtenir un financement fédéral en 2018 pour créer un virus génétiquement très similaire, voire identique, au COVID-19.

Fait troublant, aucune de ces 15 agences n’a pris la parole pour nous avertir que l’Institut de virologie de Wuhan avait lancé cette recherche. Aucune de ces agences n’a averti qui que ce soit que ce laboratoire chinois avait déjà élaboré des plans pour créer un tel virus.

Peter Daszak a dissimulé cette proposition. Ralph Baric, scientifique de l’université de Caroline du Nord et collaborateur désigné du projet DEFUSE, n’a pas révélé que l’Institut de virologie de Wuhan avait déjà proposé de créer un virus similaire au COVID-19.

Nous savons maintenant que 15 agences ont entendu la proposition et que, lorsque chaque agence a découvert que le COVID-19 était étrangement similaire au virus proposé par DEFUSE, aucun responsable d’agence n’est intervenu pour avertir le public que le virus pouvait être créé par l’homme et donc déjà adapté pour se transmettre librement entre les humains. -Rand Paul

Paul écrit également que le NIAID de Fauci n’a pas seulement été informé de la proposition de DEFUSE, mais que son « Rocky Mountain Lab » a été désigné comme partenaire de cette proposition, au même titre que l’Institut de virologie de Wuhan.

Par ailleurs, le chercheur Ian Lipkin, l’un des auteurs de l’article sur la dissimulation des « origines proximales », faisait également partie du plan DEFUSE – qu’il n’a jamais révélé publiquement.

«Le NIAID nous a-t-il prévenus ? Anthony Fauci nous a-t-il prévenus ? Non ! Toutes les lèvres sont restées scellées» , écrit Paul.

Sources: Le nouvel ordre mondial, Aube Digitale

En savoir plus sur Vincent Deroy

Depuis août 2012, je fouille sur le web à la recherche des cas paranormaux les plus étranges pour le site www.paranormalqc.com dont je suis le Rédacteur en chef. Handicapé de naissance, j'ai aussi été secrétaire-trésorier du musée de mon village pendant 6 ans et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.