David Icke, né le 29 avril 1952 à Leicester, est un ancien joueur de football professionnel, journaliste sportif à la BBC et ancien membre du parti vert britannique. Il est connu depuis 1990 pour être devenu, selon ses propres dires, « enquêteur à plein temps sur ceux qui contrôlent vraiment le monde ». Il explique en particulier comment des reptiles humanoïdes domineraient secrètement le monde.

David Icke est un partisan du néo-évhémérisme et pense que le Nouveau Testament a été écrit par Lucius Calpurnius Piso et non par les apôtres du Christ, reprenant une théorie énoncée précédemment par Abelard Reuchlin.

Il soutient aussi que des lignées d’hybrides reptiles humanoïdes pouvant adopter l’une et l’autre forme, les reptiliens, dont l’origine serait l’ancienne Babylone, gouverneraient le monde en secret. Une théorie qui rappelle le scénario du film Conan le Barbare, Invasion Los Angeles ou la série télévisée V et dont le thème fut évoqué en premier par l’Ufologue Brad Steiger. Parmi ces reptiliens, citons la reine du Royaume-Uni, George H. W. Bush, Hillary Clinton, Henry Kissinger, le clan Rothschild, les Rockefeller, Harold Wilson, et Tony Blair. Ces créatures auraient pour ancêtres, outre des humains, les Annunakis, des reptiles qui rappelleraient les dragons de nos mythes et légendes. Un de ses principaux arguments est que toutes les élites mondiales font partie d’une immense famille dont les membres peuvent être très éloignés. Ces mêmes élites actuelles sont les descendants de l’aristocratie et de la noblesse mondiale, qui eux-mêmes se réclamaient « pouvoir régner de droit divin », donc avoir des origines divines. Cette théorie développe et complète celle de Zecharia Sitchin qui évoqua bien l’origine extraterrestre des Annunakis fondateurs de la civilisation de Sumer mais nia leur origine reptilienne, contrairement à Anton Parks qui a décrit la genèse des reptiliens Annunakis dans ses livres. Selon Sitchin, les tablettes sumériennes décrivent comment l’homme a été créé par ces fameux Annunakis en insérant quelques-un des leurs gènes dans le génome de l’Homo Sapiens (Homme en sumérien se dirait LU.LU, « celui qui a été mélangé »), et comment ils se seraient reproduits avec ces nouveaux humains pour créer des hybrides reptiliens, les futurs rois et aristocrates du monde entier (Il se repose notamment sur tous les symboles des dragons, du serpent, des rois-serpents et des dieux serpents). Leur lignée serait contrôlée par leur « âme-groupe » désincarnée. En outre, la Terre étant creuse, celle-ci accueillerait d’autres spécimens de reptiliens voire de véritables villes. Ces propos se rattachent aux déjà nombreuses Théories de la Terre creuse. Ces reptiliens chercheraient à influencer la société humaine pour l’amener à généraliser des comportements liés au cerveau reptilien, comme la peur, l’agression, le conflit, la culpabilité, la division, le manque de compassion et l’intolérance, l’impératif du territoire, le besoin de hiérarchie, la ritualisation à outrance… car elles se nourriraient de nos énergies négatives à la manière d’un vampire.

En parallèle, il s’agirait pour les reptiliens de dissocier la conscience humaine de la conscience universelle par le biais d’une apologie du temps linéaire au lieu d’une conception du temps basée sur les cycles naturels et lunaires reflétée par les 13 mois lunaires dans l’année avec les 13 signes du zodiaque dont l’ancien serpentaire, qui serait une connaissance gardée secrète par ces mêmes élites.

David Icke condamne l’occultation d’une part de l’histoire mondiale par l’élite scientifique officielle. De même, la médiatisation à outrance du passage du millénaire et du rappel des grandes peurs de l’an mille ne serait destinée qu’à cacher la véritable date d’un changement d’époque crucial : 2012, date où le calendrier maya s’arrête, le passage d’une ère à une autre, des poissons à l’ère du verseau qui est un thème récurrent dans les milieux New Age.

Pour Icke, l’assassinat de Lady Di fut un sacrifice humain rappelant un culte païen sur un ancien site religieux consacré à la déesse Diane.

Il s’attaque à la manipulation des masses par ces mêmes élites reptiliennes à travers la stratégie qu’il a nommée : problème-réaction-solution (comme explicitée dans les thèses de Hegel sur la dialectique : position, opposition, composition), comme par exemple les « faux » attentats du 11 septembre 2001. Il cite Fritz Springmeier et ses théories sur le contrôle mental des masses, qu’il complète et développe.

Il raille les journalistes en les traitant de « perroquets » des versions officielles, propagandistes sans esprit critique, qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se passe réellement en coulisses.

Il dénonce ce qu’il pense être le contrôle par l’élite du trafic de drogue international, une théorie avancée avant lui par Lyndon Larouche ainsi que son implication dans la pédophilie et ses réseaux, comme cela fut avancé par certaines victimes de l’Affaire Dutroux ainsi que par l’ancien sénateur américain John DeCamp lors du Scandale Franklin.

Il reprend à son compte la théorie de Benjamin Freedman et d’Arthur Koestler sur l’origine Khazar des juifs ashkénazes et donc de la nullité des prétentions territoriales de la majorité des juifs en Palestine.

Il dénonce l’architecture propre à l’élite, par exemple dans la tour de Canary Wharf de Londres, surmontée d’une pyramide parfaitement alignée avec le dôme du New Millenium, situé sur la rive opposée de la Tamise. Il y voit une forme de géométrie sacrée semblable à celle utilisée pour bâtir les cathédrales d’Europe qui auraient poursuivi un impératif géobiologique. Il déclare le constater de manière plus poussée encore dans l’urbanisme de certaines villes, par exemple les dessins vus du ciel de Washington, comme le célèbre hibou du capitole, perché sur une pyramide tronquée, sous un pentagramme inversé ainsi que la présence de la déesse Perséphone au sommet, déesse des enfers dont le fils, Zageus, sera conçu avec Zeus, métamorphosé en serpent (reptilien). Il traque également la symbolique qui serait propre à cette élite, répertoriant les logos des entreprises qui l’utiliseraient, souhaitant ainsi révéler qu’elles ne poursuivent pas seulement des buts commerciaux : par exemple la croix de Lorraine dans le logo d’Exxon, la pyramide tronquée sur l’emblème de l’Atlantic Richfield Oil, l’œil qui voit tout sur le logo de la CBS Corporation, etc. Ces symboles se rapprocheraient de ceux utilisés par la franc-maçonnerie sans forcément leur être directement empruntés. De même la colombe de la paix serait en fait le symbole de la reine de légende Sémiramis de Babylone.

Ses livres sont autant de pamphlets remplis de références à l’archéologie, la politique, la géographie, l’histoire et les pseudo-sciences.

Au sujet de Barack Obama, il considère que Bush a été mis en place pour créer un problème et Obama pour incarner une pseudo-solution au problème qui permettra d’amener la politique que certains cercles voulaient vraiment développer, sans qu’il y ait un risque de refus de la part de la population. Le réchauffement climatique ne serait qu’un gros mensonge visant à instaurer des lois mondiales et à engranger des profits énormes pour ses partisans. Il cite aussi énormément les Rothschild comme des acteurs très importants des Illuminatis. Ils auraient manipulé des royaumes entiers pour s’enrichir en prêtant énormément d’argent aux gouvernements, et en faisant tout pour que la dette les paralyse. Ils seraient aussi à l’origine de la création de l’État d’Israël et de l’accession au pouvoir d’Hitler, les 2 évènements étant liés pour favoriser un sionisme politique de plus en plus violent. La meilleure preuve est la fameuse étoile de David qui trône sur le drapeau d’Israël, selon Icke c’est un symbole que l’on retrouve sur le blason des Rothschild alors que cette étoile de David a été utilisée par énormément de cultures non-juives. Ce serait en effet les Rothschild par l’intermédiaire des Rockefeller qui auraient financé l’Institut Kaiser-Wilhelm d’anthropologie, d’hérédité humaine et d’eugénisme, qui a inspiré les nazis et leur obsession de « pureté de la race ». Ce sont aussi selon lui les Rothschild qui auraient financé l’entreprise allemande IG Farben, tristement célèbre pour avoir produit le Zyklon B utilisé dans les camps d’extermination.

Pour en savoir plus sur David Icke: Wikipédia.