SargatanasAvertissement: Le texte qui suit est à titre informatif et pour le divertissement. Il ne reflète en rien l’opinion de la Rédaction.

Le Ministre de l’Intérieur, Sargatanas, veille à l’ordre infernal. Sa police est omniprésente et ne laisse jamais rien passer. Il ignore l’indulgence et se réjouit chaque fois qu’il peut sévir, exagérant les fautes afin de pouvoir augmenter les peines.

Sur terre, c’est lui qui fomente les complots, qui inspire toutes les trahisons, l’espionnage, la délation, les menées souterraines. Il utilise à ces fins la calomnie, la médisance, les faux rapports, les mensonges en général. Il tente d’instiller dans l’âme des enfants l’hypocrisie. Il inspire les trublions et forge les révoltes. Il gouverne la tromperie, la duplicité, le parjure, la fourberie, la simulation, la tartufferie, l’impudence et la ruse. Il est l’auteur de toutes les manigances.

L’évocation et le pacte.

Informations générales sur le pacte et l’évocation.

On s’adresse à ce Grand Démon, Ministre de l’Intérieur des Enfers, pour réussir des complots politiques, une conspiration, une trahison, un coup d’État, pour lui demander protection quand on est un espion ou un délateur et qu’on se livre à toutes sortes manigances révolutionnaires.

Formule évocatoire:

« Très Grand Sargatanas, daigne m’apparaître puisque les trois Grands Maîtres de l’Enfer ne s’y opposent point! »

« Je veux signer un pacte avec toi afin d’obtenir par ta puissance l’accomplissement de mon voeu particulier. »

(À ce moment, il faut expliquer brièvement, mais clairement, l’action subversive, la trahison ou la manigance que l’on prémédite et pour lesquelles on sollicite l’intervention d’En-Bas.)

« Si tu m’accordes ce que je veux, dans vingt années, à dater de ce jour, mon corps et mon âme t’appartiendront pour l’éternité. »

Source: Diable, démons et Vampires. Édition: Poche Sélect. 1977