AstarothAvertissement: Le texte qui suit est à titre informatif et pour le divertissement. Il ne reflète en rien l’opinion de la Rédaction.

Astaroth est un démon, Grand-duc très puissant et trésorier des Enfers. Il aurait été investigateur de plusieurs possessions. La Bible mentionne Astaroth sous le nom de la déesse Astarté.

Astaroth est un démon présent dans les croyances de la goétie, science occulte de l’invocation d’entités démoniaques. Il était adoré par les Sidoniens et les Philistins.

Le Lemegeton le mentionne en 29e position de sa liste de démons. Selon l’ouvrage, Astaroth est un puissant duc. Il a la figure d’un ange devenu fort laid et se montre chevauchant sur un dragon infernal. En sa main gauche, il tient une vipère. On l’identifie à son odeur fétide, même quand il est déguisé. Celui qui le fait venir doit prendre garde à son insupportable puanteur. C’est pourquoi il est prudent de tenir sous ses narines un anneau magique en argent pour se préserver de son odeur fétide. Il enseigne les arts libéraux et permet de connaître le présent et l’avenir. Présidant à l’Occident, procurant l’amitié des grands seigneurs, il commande à quarante légions.

Jean Wier dit qu’il répond volontiers aux questions qu’on lui fait sur les choses les plus secrètes, et qu’il est facile de le faire causer de la création, les fautes ou les chutes des anges, dont il connaît toute l’histoire. Il est cité comme l’un des sept princes de l’enfer qui visitèrent Faust, selon la tradition anglaise.

La Pseudomonarchia daemonum le mentionne en 28e position de sa liste de démons et lui attribue des caractéristiques similaires.

Le Grand Grimoire le mentionne également et lui donne le titre de grand duc.

Source: Wikipédia.

Le troisième triumvir, Astaroth, portant le titre de Grand-Duc, a pour fonction principale de détourner la sexualité de son but normal. Il est le grand maître des perversions et des déviations. Il est le grand corrupteur des âmes et des corps. C’est lui qui pourrit le cœur des femmes, auxquelles il s’attache particulièrement, leur insufflant les mauvaises pensées, les poussant à l’adultère, au lesbianisme, à l’inceste, à l’abandon de foyer, etc. Il sait qu’ayant perverti la femme, la moitié de sa besogne est faite. Mais il ne s’en attaque pas moins directement aux hommes. Il leur inspire, dès l’enfance des pensées impures. Il préside à l’onanisme, à l’inceste, au sadisme sous toutes ses formes, à la bestialité, à la coprophilie, à l’homosexualité.

L’évocation et le pacte.

Informations générales sur le pacte et l’évocation.

Source: Diable, démons et Vampires. Édition: Poche Sélect. 1977