AbigarAvertissement : Le texte qui suit est à titre informatif et pour le divertissement. Il ne reflète en rien l’opinion de la Rédaction.

Eligos, Eligor ou Abigor est un démon issu des croyances de la goétie, science occulte de l’invocation d’entités démoniaques.

Le Lemegeton le mentionne en 15e position de sa liste de démons. Selon l’ouvrage, Eligos est un grand duc de la monarchie infernale. Il se montre sous la forme d’un beau cavalier, portant la lance, l’étendard et un serpent. Il connaît l’avenir et est un spécialiste des secrets de la guerre. Il enseigne comment les soldats devraient s’affronter. Il permet d’obtenir l’amour des seigneurs et des grands de ce monde. Il gouverne 60 légions infernales.

La Pseudomonarchia Daemonum le mentionne en 12e position de sa liste de démons et lui attribue des caractéristiques similaires.

Source: Wikipédia.

Les sous-secrétaires d’État infernaux dépendent directement des ministres susnommés.

Dépendent de Méphistophélès, ministre de la Culture :

Par la grâce de son maître, ce démon à la puissance de soumettre à lui toutes les femmes et toutes les filles, et d’en faire ce qu’il souhaite.

Il est le grand cascadeur de la vertu féminine.

I1 s’attaque plus particulièrement aux jeunes vierges en qui il insuffle le désir de sacrifier leur hymen en dehors des voies du mariage.

À cet effet, il met entre leurs mains des ouvrages corrupteurs, des romans licencieux et leurs montres des films polissons ou des pièces de théâtre présentant le libertinage sous les formes les Plus séduisantes.

Il est également l’instigateur des viols, des outrages à la pudeur, de toutes les violences sexuelles, car il passe facilement de la séduction la plus mielleuse à la furie des passions incontrôlées.

Il inspire le rapt et protège les ravisseurs en affaiblissant la résistance des jeunes filles.

L’évocation et le pacte.

Informations générales sur le pacte et l’évocation.

On s’adresse à ce démon quand on veut séduire une jeune fille innocente, la débaucher, la corrompre, la pervertir; quand on veut détourner une femme mariée de ses devoirs, abuser de la confiance d’une pucelle, l’enjôler, l’affriander; quand on veut commettre un viol, un rapt, un outrage à la pudeur.

Formule évocatoire :

« O Abigar, Grand Maître de la Perfidie et du Viol, daigne m’apparaître, puisque les Trois Grands Maîtres ne s’y opposent pas »

« Je veux signer un pacte avec toi, afin d’obtenir de ta fourberie éprouvée l’accomplissement de mon voeu particulier. »

(À cet instant, l’appelant doit expliquer brièvement, mais clairement, le motif de son évocation.)

« Si tu m’accordes ce que je veux, dans vingt années révolues, mon corps et mon âme t’appartiendront pour l’éternité. »

Source : Diable, démons et Vampires. Édition : Poche Sélect. 1977